Sections

Canton de Potton: un oiseau très rare découvert dans une école


Publié le 16 juillet 2017

Le martinet ramoneur vole presque en permanence en raison de ses pattes très courtes.

©(Photo gracieuseté – Corridor Appalachien)

ÉDUCATION. Des élèves du Canton de Potton ont eu toute une surprise alors qu'un oiseau très rare a choisi la cheminée de leur école comme lieu de résidence.

Il s'agit d'un martinet ramoneur, une espèce qui est menacée en raison de la destruction de son habitat. Comme le rapporte l'organisme Corridor appalachien, cet oiseau se nichait à l'origine dans de grands arbres creux. Toutefois, en raison des pratiques forestières, il a été contraint de se tourner vers les cheminées de pierre ou de briques comme celle que l'on retrouve à l'école Mansonville Elementary.

«Avec leur surface verticale poreuse, ces cheminées sont parfaites pour permettre aux martinets de s'accrocher et d'y coller un petit nid en demi-lune, explique la biologiste Caroline Daguet. Malheureusement, elles sont souvent remplacées par des cheminées métalliques trop lisses pour que le martinet s'y agrippe. De plus, on installe fréquemment des grilles qui empêchent les oiseaux d'entrer.»

De ce fait, une entente a été signée avec la Commission scolaire Eastern Townships pour que certaines pratiques soient respectées à cet établissement. Par exemple, la cheminée ne doit pas être ramonée tant que l'oiseau est présent, soit jusqu'à la fin août. Les élèves ont aussi été rencontrés afin de leur expliquer les particularités de cet oiseau rare qu'ils pourront entendre et observer. «Les martinets volent presque en permanence. Ils ont des pattes très courtes qui les empêchent de se poser sur des fils électriques ou des branches d'arbres. Ils volent donc toute la journée et, la nuit venue, ils rentrent pour dormir», conclut Mme Daguet.

Au cours des dernières années, Corridor appalachien a sensibilisé plusieurs propriétaires pour venir en aide au martinet ramoneur.