Owl's Head célèbre ses 50 ans

La passion demeure bien réelle pour Fred Korman, 86 ans

Dany Jacques dany.jacques@tc.tc
Publié le 29 octobre 2015
Liliane s'affaire à Owl's Head presque autant que son conjoint Fred Korman.
(Photo TC Media - Dany Jacques)

AFFAIRES. La prochaine saison de ski marquera les 50 ans d'Owl's Head, une montagne dirigée par Fred Korman avec autant de passion qu'au tout début, en 1965.

Malgré ses 86 ans, cet homme d'affaires administre le Centre de ski et golf Owl's Head sans prendre de vacances, sept jours sur sept, depuis cinq décennies. Un récent séjour à l'hôpital ne l'avait pas obligé à annuler l'interview avec Le Reflet du Lac. Cette rencontre avait même été précédée d'une visite sur le terrain afin de s'assurer que tout était à son goût.

Peu importe, M. Korman s'occupe de son «bébé» comme la prunelle de ses yeux. Pour lui, malgré les années, il veille à ses affaires tout à fait naturellement, sans forcer. Pourquoi est-il toujours présent? «C'est une bonne question. Pour vous dire la vérité, je ne le sais pas, mais j'aime encore faire ce que je fais», avoue-t-il.

Plus sérieusement, Fred Korman se dit incapable d'abandonner le moteur économique du Canton de Potton, qui donne de l'emploi à 75 personnes sur une base annuelle. Le village ne serait plus jamais le même sans la station, surtout avec ses 100 000 skieurs et 24 000 golfeurs par année.

Il demeure peut-être en selle, car la relève, ou de nouveaux actionnaires, ne semblent pas frapper à la porte, surtout dans un domaine aussi compétitif que le ski alpin. «Je ne cours pas après les acheteurs, mais j'écouterai attentivement toute offre intéressante», laisse-t-il entendre.

Une transition en préparation

Quant à la relève, M. Korman parle peu de l'intérêt ou non de sa fille Carol pour diriger le ski et le golf Owl's Head. «Nous travaillons déjà là-dessus, il n'y aura pas de problème quand je prendrai ma retraite», lance-t-il en refusant d'en dévoiler davantage sur son plan de relève.

Le maire du Canton de Potton, Louis Veillon, suit de près la transition de la propriété de la montagne. «On travaille déjà en collaboration pour assurer la survie de cette importante entreprise qui paie l'équivalent de 20% de nos revenus de taxes. Une chose est certaine, on veut aider», assure-t-il.

L'avenir du ski alpin demeure également incertain pour quelques joueurs, surtout dans un contexte de réchauffement climatique. M. Korman avoue que les solutions ne sont pas encore au rendez-vous, mais qu'il est primordial de s'y attaquer. Pour l'instant, la modernisation des équipements et l'amélioration des conditions de neige demeurent au cœur des solutions. Cependant, la compétition venant des prochains millions investis à Jay Peak, un centre de ski et golf situé à moins de 30 minutes d'Owl's Head, ne l'inquiète pas. «Les nombreux skieurs viendront nous voir», confie-t-il sans inquiétude.

Par contre, il peste contre une taxe sans cesse à la hausse depuis quelques décennies sur le prix des billets de ski, ce qui lui a fait perdre des milliers de skieurs. «Le gouvernement devrait accorder des crédits ou des rabais de taxes aux familles qui jouent dehors. C'est meilleur pour la santé que les jeux vidéo et ça fait rouler davantage l'économie», propose celui qui se rappelle très bien l'époque où les billets de ski n'avaient aucune taxe.

La passion est aussi une qualité de la conjointe de Fred Korman, Liliane, qui travaille autant que son mari. De la passion, il faut en avoir pour entretenir à coups de millions une montagne et un golf depuis 50 ans, et ce, sans partenaire d'affaires. Aujourd'hui, une remontée mécanique peut facilement se détailler entre quatre et cinq millions de dollars. «Je n'ai pas perdu d'argent, mais je n'en ai pas fait non plus», ricane-t-il.

Qui est Fred Korman

- Né à Mansonville

- Marié à Liliane, leur fille s'appelle Carol

- Carrière comme entrepreneur électricien et général

- Il a contribué à l'électrification rurale dans les années 1940

- Hydro-Québec, GE, Hyundai et IBM figurent parmi ses clients

- Achète le domaine avec son frère pour dépanner un fermier dans les années 1960, sans savoir qu'il transformerait la terre en centre de ski.

- Ses meilleurs souvenirs sont de voir sourire skieurs et golfeurs

 

 

C'est quoi Owl's Head?

- Ouverture des pentes en 1965

- Superficie de 1300 acres

- 200 unités d'hébergement

- Marina, plage privée, tennis

- Randonnée pédestre

- L'Olympien Bob Richardson est enterré au sommet

- Inauguration du golf en 1992