Sections

Une gestionnaire d'expérience vise la mairie de Magog


Publié le 3 octobre 2017

Johanne Bouchard demeure au lac Lovering depuis une quinzaine d'années.

©(Photo TC Media - Pierre-Olivier Girard)

Une troisième personne se lance à la course à la mairie de Magog. Il s'agit de Johanne Bouchard, une gestionnaire de carrière et une femme d'affaires qui veut ramener le respect du citoyen au cœur des décisions du conseil municipal.

Peu connue du grand public, Mme Bouchard est consciente qu'elle devra en faire beaucoup pour obtenir l'appui de la majorité. Cependant, elle assure faire le grand saut dans le train de la politique, non pas à titre de passagère, mais bien pour en prendre les commandes. «Ce que j'offre aux citoyens, c'est mon expérience, affirme-t-elle. J'ai occupé plusieurs fonctions dans ma carrière et j'en ai vécu du stress et de la pression. La politique, c'est une façon de boucler la boucle de mon parcours professionnel. Je ne suis pas là pour faire du ménage, mais bien pour améliorer ce qui se fait déjà.»

Celle qui demeure dans le secteur du lac Lovering veut surtout serrer la vis aux dépenses publiques qu'elles jugent, pour certains dossiers, inacceptables. La candidate donne en exemple la revitalisation du centre-ville, dont les coûts devraient être revus à son avis. «Je comprends que les infrastructures sur la rue Principale sont à refaire, mais pourquoi mettre autant d'argent dans la déco et dans un trottoir en granit? Et pourquoi réduire les stationnements à nos travailleurs pour aménager un parc quand on a déjà un beau bord du lac?», se questionne-t-elle.

Sous le thème «Grandir dans notre ville avec un avenir sain et respectueux», le programme électoral de Johanne Bouchard se résume en six thèmes: le développement, l'administration, la formation, l'environnement, le transport en commun et l'hébergement touristique. «Avec une population de plus de 26 000 habitants, nous devrions avoir de la formation collégiale pour répondre au besoin de main-d'œuvre des entreprises. Je suggère aussi l'idée d'avoir un train voyageur qui passerait chez nous et amènerait les travailleurs matin et soir. Cela ferait bouger et grandir la ville», donne-t-elle en exemple.

Un dossier clos

Impliquée dans un long litige juridique avec la Ville de Magog au cours des dernières années concernant l'opération de son gîte touristique, Johanne Bouchard soutient que cette histoire est du passé. «Je ne me présente pas par vengeance envers qui que ce soit. Comme dans tous les dossiers que j'ai entrepris dans ma vie, une fois que c'est fini, je tourne la page et je passe à autre chose. Pour moi, ce dossier est clos», conclut-elle.

Qui est Johanne Bouchard?

Copropriétaire du gîte Bijou dans la forêt (2006 à 2016)

Fondatrice de l'Académie de l'entrepreneurship québécois (1992 à 2014)

Présidente du comité finance du Musée canadien de la nature (2001 à 2009)

Formatrice en démarrage et amélioreration d'entreprise (1990 à ce jour)