Sections

North Hatley: Michael Page sollicite un troisième mandat à la mairie


Publié le 1 octobre 2017

Michael Page siège au conseil de North Hatley depuis 18 ans.

©(Photo TC Media - Archives)

Michael Page confirme son intention de briguer les suffrages à la mairie de North Hatley lors des élections municipales du 5 novembre.

S’il est élu, il s’agira d’un troisième mandat pour ce politicien de 45 ans, lui qui siège au conseil municipal depuis 18 ans (échevin et maire). «J’ai commencé à 27 ans, car je me passionne pour mon village. Je souhaite qu’il progresse au lieu de vivre comme d’autres petites municipalités au Québec qui perdent des gens, des épiceries, des écoles ou des bureaux de poste, formule-t-il. Nous, ici, on se bat pour conserver nos acquis et nos services, même si nous avons moins de 700 habitants.»

Le maire sortant rappelle qu’il fait bon vivre à North Hatley grâce, notamment, à l’industrie touristique. Selon lui, les nombreux services comme le golf, le curling, les restaurants, les boutiques, la plage, le lac et la qualité de l’environnement sont disponibles à longueur d’année aux résidants permanents grâce aux visiteurs.

Il se propose comme un candidat misant sur son expérience et son habilité à poursuivre les dossiers amorcés. Quelques sujets occuperont la campagne électorale, comme le projet de construction de condos au cœur du village. «Je favorise toujours l’implantation de ces habitations au village, car le demande existe comparativement à la faible opposition. Des gens de North Hatley vieillissent et souhaitent vendre leur maison. Ils aimeraient cependant habiter au village au lieu de s’en aller à Magog et Sherbrooke», dit-il.

M. Page insiste pour dire qu’une possible construction ne touchera aucunement aux stationnements, aux espaces verts voisins et à la rivière Massawippi. «Seuls quelques bâtiments en bordure du chemin Capelton sont concernés, même pas l’église en face du lac. Nous sommes loin de vouloir faire un Saint-Sauveur ou un Mont-Tremblant», signale-t-il.

Il rappelle que son conseil est derrière quelques réalisations importantes au village au cours des dernières années. Il cite l’exemple de l’usine de filtration des eaux, un chantier financé à 70% par des subventions gouvernementales, contrairement au 50% traditionnel.

La majorité des conseillers municipaux actuellement en place devraient solliciter un mandat au prochain scrutin, selon M. Page.

En 2013, Michael Page a vaincu John Gronan au poste de maire 252 voix contre 108, ce qui représente 70% des électeurs.