Sections

Dormir à la belle étoile sur le lac Memphrémagog


Publié le 13 juillet 2017

Véronique Lizotte souhaite partager sa passion de la navigation en louant son bateau pour la journée et même la nuit.

©(Photo TC Media - Pierre-Olivier Girard)

INUSITÉ. Il est maintenant possible de passer la nuit, à la belle étoile, sur le lac Memphrémagog alors que l'entreprise La Cabine du Capitaine loue son embarcation à des fins de plaisance… mais aussi d'hébergement.

Il s'agit d'un bateau à cabine de 25 pieds qui peut accueillir jusqu'à une dizaine de personnes. Pour ceux qui opteront pour le coucher, cependant, le nombre maximal pour être confortable est de quatre à cinq occupants puisqu'on retrouve à bord deux couchettes avec lit double. L'embarcation est aussi équipée du nécessaire pour naviguer sans tracas avec un lavabo, une toilette, une douche et du rangement. Il est même possible de faire du BBQ. Il suffit d'apporter ses effets personnels et sa bouffe.

Comme l'explique la propriétaire Véronique Lizotte, qui se lance dans cette aventure avec son conjoint Stéphane Gagnon, l'idée est d'offrir une expérience qui sort de l'ordinaire. «C'est tellement agréable d'aller sur l'eau et de se réveiller le matin sur le lac en ayant l'impression d'être seul au monde. On veut offrir l'opportunité aux gens qui n'ont pas de bateau de le vivre et de se sentir vraiment en vacances!», affirme Mme Lizotte.

Il faut cependant satisfaire certaines exigences pour obtenir la permission de prendre le large. En plus d'être âgé de 25 ans et plus, le locateur doit détenir un permis d'embarcation de plaisance et avoir un minimum de trois ans d'expérience de navigation. Sans quoi, il sera tout de même possible de dormir sur l'eau, mais amarré au quai de la Marina Magog située près de la rue Merry Nord. Un compromis moins dispendieux dans un décor qui détonne, quand même, d'une chambre d'hôtel habituelle. «Le quai est situé au centre-ville, tout près d'un bar où il y a de la musique jusqu'à tard dans la soirée, prévient-elle. Dans ce contexte, on vise surtout une clientèle jeune et dynamique qui est là pour profiter de la Main.»

Puisqu'il s'agit d'une première offre du genre dans la région selon Véronique Lizotte, bien des curieux se sont manifestés au cours des dernières semaines. Que ce soit sur la page Facebook (La Cabine du Capitaine) ou sur la plateforme AirBnb, les réactions sont nombreuses. «Jusqu'à présent, je dirais que 75% des demandes d'information proviennent d'Européens qui sont en vacances dans le coin. Si ça fonctionne, on aimerait avoir plus de bateaux à différents endroits, pas juste sur le Memphré. Tout va dépendre de l'intérêt», conclut celle qui travaille au Grand Prix de Valcourt durant la saison hivernale.

Pour une nuit au large, une nuit à quai ou une journée de bateau avec ou sans capitaine, les forfaits varient entre 139 $ et 1149 $.