Sections

Parcs et espaces verts de Magog: une consultation publique qui bat des records


Publié le 11 avril 2017

Environ 120 personnes ont pris part à cette consultation publique.

©(Photo TC Media - Pierre-Olivier Girard)

Plus d'une centaine de personnes ont pris part à la première de deux consultations publiques sur les parcs et espaces verts, ce soir, au sous-sol de l'église Saint-Patrice à Magog.

Le promoteur de Divertigo, Marco Patry
(Photo TC Media - Pierre-Olivier Girard)

L'exercice avait pour objectif de recueillir les idées des citoyens afin de permettre à la Municipalité d'accoucher d'un plan directeur pour le développement de ses parcs au cours des prochaines années. Le thème de cette première soirée portait précisément sur la vocation et les aménagements du parc de la Baie-de-Magog, soit la pointe Merry, la pointe Cabana et la plage des Cantons.

Sans surprise, ce troisième secteur est celui qui a donné droit aux échanges les plus animés puisqu'il a été notamment été question du parc de jeux aériens Divertigo. Ce dernier devait voir le jour cet été sur le terrain de l'ancien labyrinthe, mais il a finalement été mis sur la glace pour 2017 en raison d'un mouvement d'opposition. Avant de statuer sur le sort définitif de ce projet récréotouristique, le conseil municipal voulait attendre cette consultation afin de voir ce que souhaite réellement la population.

La mairesse de Magog, Vicki-May Hamm
(Photo TC Media - Pierre-Olivier Girard)

«On bat des records de participation pour une consultation publique, soutient la mairesse Vicki-May Hamm. C'est intéressant de voir qu'il y a des gens de tous les quartiers, de tous les âges et de tous les milieux.»

Parmi les participants, on retrouvait notamment l'homme d'affaires André L'Espérance, nouvellement propriétaire de l'hôtel et spa Étoile-sur-le-lac, ainsi que l'ancien propriétaire de cet établissement hôtelier, Fernand Magnan. Le promoteur de Divertigo, Marco Patry, étaient aussi de la partie. «Je m'attendais à voir plus de jeunes ce soir, à qui s'adresse davantage une activité comme Divertigo,, admet M. Patry, qui a pris part aux discussions. Disons que ça me fait peur un peu. Mais en même temps, j'ai d'autres alternatives si la plage des Cantons ne fonctionne pas. Il y en a Magog, mais aussi à Coaticook. Avec Foresta Lumina, c'est une place avec une forte affluence. On verra bien ce qui se passera.»

L'homme d'affaires, André L'Espérance
(Photo TC Media - Pierre-Olivier Girard)

Les 120 participants étaient divisés en sous-groupes. Un animateur était attitré par table afin de recueillir les commentaires des participants. Les porte-paroles de chacun des groupes sont ensuite venus au micro, à tour de rôle, afin de partager les informations recueillies. Une courte période de commentaires a aussi été accordée à la toute fin durant laquelle, notamment, Francis Côté est venu parler au nom des 12 à 30 ans. «Il n'y a rien à faire à Magog pour les jeunes. Ce n'est pas normal que les gens se rendent à Orford ou au lac des Nations pour passer leur journée durant l'été. Personnellement, le projet Divertigo, j'y crois, mais je le verrais à l'île Charest pour en faire un lieu de rassemblement», soutient M. Côté.

Associé pour la firme Lemay Stratégies, qui est responsable de la révision du plan directeur, Denis Brisebois a fait valoir que le parc de la Baie-de-Magog est en quelque sorte le Central Park des Magogois. «C'est l'image de marque de Magog, un élément de fierté pour les résidants, constate-t-il. Il y a beaucoup de types d'usagers et une grande diversité d'activités. C'est à la fois l'intérêt et la contrainte. Le défi sera de donner un sens, une vision de développement, selon les orientations qui seront choisies.»

Francis Côté a fait valoir qu'il manque des activités pour les jeunes à Magog.
(Photo TC Media - Pierre-Olivier Girard)

Notons que la deuxième consultation aura lieu dès demain, au sous-sol de l'église Saint-Patrice. Elle portera cette fois-ci sur le développement des parcs. Les citoyens sont attendus dès 18 h 30.

Voici quelques idées qui ont été soulevées durant la soirée:

Pointe Merry

-          Améliorer la piste cyclable qui se croise devant le restaurant

-          Aménager un pont d'accès à l'île Charest

-          Démolir le chalet sur l'île Charest

-          Éliminer la plage à l'Est pour en faire une aire de débarquement pour les bateaux

-          Enlever la voie ferrée

-          Transformer la patinoire d'hiver en patinoire d'été

-          Aménager un nouvel accès par la rue du Lac

-          Installer des modules d'exercice

 

Pointe Cabana

-          Maintenir les corridors visuels de la route 112

-          Ajouter des modules au skatepark et à l'Accro-Parc

-          Concentrer les plateaux sportifs autour du skatepark

-          Ajouter du mobilier urbain et des toilettes

-          Construire un chalet pour les patineurs

-          Mettre à disposition des sacs pour les cacas de chiens

-          Organiser un marché public

-          Aménager des jardins collectifs

 

Plage des Cantons

-          Instaurer un service de navette

-          Construire un grand gazebo pour y tenir des activités

-          Installer des barbecues permanents

-          Aménager un parc aquatique avec piscine publique et jeux d'eau

-          Ajouter un terrain de tennis

-          Offrir des cours de natation

-          Améliorer l'accès par la route et la piste cyclable

-          Structurer le stationnement

-          Ajouter des arbres