Défi des collines: à la fois exigeant et inspirant

Pierre-Olivier
Pierre-Olivier Girard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le Défi des collines de Sainte-Catherine-de-Hatley, qui a connu un succès monstre l’an dernier à sa toute première édition, sera de retour le 2 septembre prochain alors que plus de 600 coureurs prendront part à l’une des cinq courses au programme.

L’organisateur du deuxième Défi des collines, Patrick Mahony, est entouré du maire de Sainte-Catherine-de-Hatley, Jacques Demers, ainsi que du président d’honneur, Jonathan Martel.

En plus de représenter tout un défi aux participants avec des parcours (1 km pour les moins de 12 ans, 5,5 km, 11 km, 15 km et 30 km) aménagés sur des routes escarpées, cet événement se veut avant tout une occasion de se rassembler autour d’une même cause, soit la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Ayant vécu de près cette maladie mieux connue sous le nom de la maladie de Lou Gehrig avant de voir son père en mourir en 2008, le fondateur du Défi, Patrick Mahony, espérait ainsi amasser des fonds pour faire avancer les recherches.

Mais c’est surtout lorsqu’il a appris que l’un de ses voisins, Jonathan Martel, avait reçu l’an dernier le même diagnostic que son paternel qu’il a décidé de prendre le taureau par les cornes.

«Quand mes parents m’ont dit la triste nouvelle, ça m’a vraiment secoué. En même temps, c’est le coup de pied que j’avais besoin pour m’impliquer dans la lutte. Actuellement, les causes de cette maladie sont inconnues et il n’y a pas de remède. Ce n’est donc pas difficile d’imaginer à quel point c’est traître pour les personnes qui en sont atteintes, de même que pour leurs familles et amis. C’est épouvantable», soutient l’initiateur de ce projet.

Étant pour M. Mahony une véritable source d’inspiration, Jonathan Martel a accepté avec plaisir d’assumer le rôle de président d’honneur de ce deuxième anniversaire, et ce, même si ses capacités physiques l’ont ralenti dernièrement. «C’est motivant de voir que des gens se mobilisent pour moi et tous ceux qui vivent la même chose. De plus, lorsque j’ai su que Patrick a passé par la même épreuve avec son père, ça nous a comme réunis. Pour l’avoir fait l’an dernier comme bénévole, je peux dire à tout le monde que le Défi est vraiment une belle expérience à vivre. J’espère que le même succès se répètera le 2 septembre.»

Notons que le Défi de la colline sera la quatrième étape du tout nouveau circuit de course Courir en Estrie, totalisant cinq épreuves dans la région de Magog et Sherbrooke. La dernière aura lieu le 28 octobre avec le Marathon de Magog.

Pour plus d’informations ou pour s’inscrire en ligne, il suffit de visiter le site Internet www.courirenestrie.com.

Lieux géographiques: Estrie, Région de Magog, Sherbrooke

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires