3,3 M $ pour mieux desservir les aînés de Memphrémagog

Vincent
Vincent Cliche
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le Centre de santé et de services sociaux de Memphrémagog a récemment mis la main sur la somme de 3,3 millions de dollars pour mieux desservir les aînés de la région, notamment en matière de maintien à domicile.

La directrice générale du Centre de santé et de services sociaux de Memphrémagog, Monique Corbeil, la directrice des ressources humaines de l'établissement, Julie Dechenault, de même que la directrice des services aux personnes âgées en perte d'autonomie et déficience physique, Sylvie Moreault, saluent les 3,3 M $ qu'a obtenus le CSSSM pour les soins aux aînés.

Ces montants découlent de l'annonce faite par le premier ministre du Québec, Jean Charest, le 3 février dernier. Ils représentent en fait 25 % du budget consenti à la région de l'Estrie. Pour la directrice générale de l'établissement hospitalier magogois, Monique Corbeil, il s'agit d'une excellente nouvelle. «Ces nouvelles sommes nous permettront d'offrir des services à plus de 700 personnes aînées additionnelles, qui recevront près de 17 000 interventions supplémentaires à domicile annuellement», explique Mme Corbeil. Cette dernière a aussi tenu à rappeler que le segment de la population âgée de plus de 65 ans représente 21,3 % des gens de la région et dont la croissance est la plus forte en Estrie.

Ce développement budgétaire est le plus important que le Centre de santé et de services sociaux de Memphrémagog ait reçu au cours des dix dernières années. Non seulement permet-il de hausser les services donnés aux aînés, mais il se traduira également par l'embauche de 43 personnes dans des secteurs aussi variés qu'en soins infirmiers, inhalothérapie, assistance à domicile et aux bénéficiaires, service social, nutrition, ergothérapie et réadaptation. Pour certains, les postes seront nouveaux, pour d'autres, le statut d'employé temporaire sera changé à permanent.

Combler tous ces postes relève d'un grand défi, constate la directrice des ressources humaines au CSSSM, Julie Dechenault. «Il s'agit d'environ 5 % de notre main-d'œuvre actuelle. Nous ne sommes pas les seuls à avoir ces besoins. Ils sont aussi communs aux autres établissements de santé. Le recrutement de ces nouveaux employés est déjà commencé. On mise sur le fait que nous sommes un établissement vivant et innovant. De plus, notre région est un bel attrait pour convaincre quelqu'un de venir s'y établir. On peut aller pique-niquer sur le bord du lac à moins de dix minutes de marche», souligne Mme Dechenault.

Dans la lignée de cette annonce, une unité transitoire de récupération fonctionnelle de huit lits sera dédiée aux aînés qui, suite à une hospitalisation, auront besoin d'une période de récupération supplémentaire afin d'être en mesure de retourner à domicile ou d'être orientés vers un autre milieu de vie substitut.

«Nous sommes maintenant convaincus que cette allocation financière permettra d'améliorer l'accès aux services aux personnes aînés en perte d'autonomie tout en leur permettant de vivre le plus longtemps possible à domicile», a ajouté la directrice des services aux personnes âgées en perte d'autonomie et déficience physique, Sylvie Moreault.

Lieux géographiques: Memphrémagog, Région de l'Estrie, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires