La passion des roulottes «Airstream»

Patrick
Patrick Trudeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les usagers du camping Magog-Orford ont été témoin d'un rassemblement hors de l'ordinaire alors qu'une vingtaine de roulottes «Airstream» étaient réunies à cet endroit, du 14 au 17 juin.

Les rassemblements de roulottes «Airstream» ne passent jamais inaperçus.

C'est l'aile québécoise du WBCCI (Wally Byam Caravan Club International) qui chapeautait l'événement et qui avait invité des propriétaires de roulotte «Airstream» originaires de la Nouvelle-Angleterre. «Chaque année, il y a des rassemblements un peu partout en Amérique du Nord. C'était une belle occasion de faire découvrir la région Magog-Orford à nos invités américains», a expliqué Lucie Gagnon, l'une des organisatrices du rassemblement.

Véritable passionnée des «Airstream» - comme tous ses collègues – , Mme Gagnon ne jure plus que par ces roulottes en aluminium, dont la construction est inspirée d'une carlingue d'avion. Elle a même acheté deux modèles usagés il y a quelques années, dont un qu'elle est en train de remettre à neuf avec son conjoint. «Nos deux roulottes datent des années 1970, mais sont encore en très bon état. L'avantage des «Airstream», c'est que le modèle ne se démode pas et que c'est très léger. J'ai déjà vu des roulottes qui avaient plus de 50 ans», affirme-t-elle.

Évidemment, si l'on voit de moins en moins de ces véhicules récréatifs sur nos routes et campings, c'est en raison de leur coût plus élevé par rapport aux roulottes populaires. Un modèle de 22 pieds par exemple, qui ne pèse que 3500 lb, se détaille tout de même à 50 000 $. «Il y a une qualité de construction et de finition qui est incomparable, rétorque toutefois Lucie Gagnon. Et quand on achète une telle roulotte, ça peut durer toute une vie».

Organisations: Airstream, Wally Byam Caravan Club International

Lieux géographiques: Nouvelle-Angleterre, Amérique du Nord, Région Magog-Orford

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires