Financement ardu pour les Petites Boîtes à lunch

Patrick
Patrick Trudeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Après avoir séduit la population et les gens d'affaires lors de sa première année, le projet des Petites Boîtes à lunch de la Banque alimentaire Memphrémagog (BAM) peine à trouver le financement nécessaire pour sa deuxième saison d'existence.

La Banque alimentaire Memphrémagog était présente au Mont-Orford, dimanche dernier lors de l'ouverture, afin de recueillir les denrées alimentaires des skieurs. De gauche à droite, on reconnaît André Chartier (dir. gén. BAM), Sara-Maude Boucher (mark. Mont-Orford), Manon Lemay (mark. BAM) et Francis Reny (bénévole BAM). À noter qu'il sera possible de déposer des denrées non-périssables à la station jusqu'au 8 janvier 2012.

Ce programme de dépannage alimentaire permet à quelque 150 élèves des écoles primaires de la région de Magog d'avoir accès gratuitement à un repas chaud lors du dîner. Pour financer l'ensemble des 180 repas d'une année scolaire, il en coûte en moyenne 500 $ par élève.

Responsable du marketing à la BAM, Manon Lemay lance un appel à la générosité des gens, devant le manque à gagner pour l'année scolaire 2011-2012. «Nous avons amassé 75 000 $ l'an dernier, mais actuellement, nous n'avons que 20 000 $ pour la deuxième saison. Il manque donc autour de 50 000 $. C'est une somme importante, d'autant plus qu'on s'est engagé à maintenir le programme jusqu'en juin 2012», indique Mme Lemay.

Les personnes intéressées à contribuer ou à en apprendre davantage peuvent contacter Manon Lemay au 819 868-4438.

Prenez note toutefois que les bureaux de la Banque alimentaire seront fermés à compter de ce vendredi 23 décembre à midi, et ce, jusqu'au 2 janvier 2012 inclusivement.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires