Les Commissions scolaires de l'Estrie se rencontrent

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dans l’ordre habituel (avant), on aperçoit Pâquerette Gagnon et Josée Bouchard, respectivement directrice générale et présidente de la Fédération des commissions scolaires du Québec, ainsi qu'Huguette Desrochers, présidente des Sommets. Derrière, il s'agit de Bernard Lacroix, dg CS des Hauts-Cantons, Christian Provencher, dg CS des Sommets, Gaétan Perron prés. CS des Hauts-Cantons, Gilles Normand et Michel Bernard, respectivement prés. et dg de la CS de la région de Sherbooke. photo : CSRS)

Les représentants des trois commissions scolaires francophones de l’Estrie, soit la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, la Commission scolaire des Sommets et la Commission scolaire des Hauts-Cantons, se sont réunis le 23 mars à Sherbrooke pour entendre leurs partenaires des milieux politiques, socioéconomiques et communautaires s’exprimer sur les grands enjeux du système public d’éducation.

Plusieurs partenaires étaient présents dont des représentants des municipalités, des centres de santé et de services sociaux, des caisses populaires, des carrefours jeunesse-emploi, d’Emploi-Québec, etc. Se déroulant dans un esprit de collaboration et d’ouverture, les échanges ont permis de dégager des constats qui seront discutés lors du Sommet national de l’éducation de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) qui se déroulera les 31 mai et 1er juin prochains à Québec.

Les représentants des commissions scolaires ont profité de cette journée pour présenter les principales collaborations en matière d’éducation en Estrie. Tout d’abord, l’état des travaux de la Table estrienne de concertation interordre en éducation (TECIÉ) a été présenté. Issu de la mobilisation du milieu de l’éducation, ce regroupement a permis de réunir autour d’une même table les partenaires de différents milieux pour agir afin de contrer le décrochage scolaire. À ce titre, les résultats parlent d’eux-mêmes puisque depuis la création de la TECIÉ, le taux de décrochage est passé de 30 p. cent à 23,2 p. cent en Estrie, en moins de 10 ans.

Ont également été présentées les actions menées par la Table estrienne de concertation formation-emploi (TECFE), dont la mission est de promouvoir et coordonner le développement de la formation professionnelle et technique sur le territoire de l’Estrie et d’assurer l’adéquation formation / emploi.

Par la suite, les partenaires ont participé à un atelier de travail où ils étaient invités à formuler leurs recommandations sur des façons de bonifier l’efficacité des partenariats en place dans le milieu de l’éducation. Il s’agit là d’un exercice important pour les commissions scolaires de l’Estrie qui, quotidiennement, sont en lien avec leurs partenaires pour assurer des services éducatifs de qualité à l’ensemble des élèves.

Pour leur part, les partenaires ont tenu à souligner que le rôle exercé par les commissions scolaires est nécessaire, non seulement pour le développement économique de la région, mais aussi pour garantir une juste répartition des ressources entre les établissements, afin que chaque élève ait des chances égales de réussir. Cette rencontre a également permis de dégager le consensus voulant que l’éducation est une responsabilité partagée par toute la société. Ceci confirme l’importance de maximiser les interventions faites par l’ensemble des partenaires travaillant autour des élèves, afin que les actions menées le soient en complémentarité de l’expertise de chacun.

Organisations: Commission scolaire des Hauts-Cantons, Commissions scolaires de l'Estrie, Fédération des commissions scolaires du Québec Emploi-Québec

Lieux géographiques: Estrie, Sherbrooke, Québec Territoire de l’Estrie

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires