Katimavik fait ses adieux à Potton

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’abrupte fin du financement accordé par le fédéral à l’organisme l’oblige à quitter 52 communautés

katimavik

Le 29 mars dernier, le gouvernement fédéral annonçait, à la grande déception de nombreux Canadiens, que l’intégralité du financement accordé à Katimavik allait lui être retiré. Afin de souligner tout le travail qui fut accompli au cours des 35 années d’existence du programme ainsi que sa contribution au bien-être social et économique des communautés des quatre coins du pays, les dernières cohortes de volontaires Katimavik à séjourner à Potton, vont tenir une fête d’adieu qui rassemblera les représentants des organismes partenaires du programme jeunesse, les familles d’hébergement, les anciens du programme, des représentants gouvernementaux, ainsi que plusieurs membres de la communauté.

Les célébrations vont se tenir le samedi 16 juin, de 15 h à 19 h, au parc André-Gagnon à Mansonville et comporteront des présentations des volontaires, ainsi que des discours des officiels. Les volontaires profiteront de l’opportunité pour remercier chaleureusement les 15 partenaires actuels de Katimavik à Potton, dont certains accueillent des volontaires depuis 2 ans. Tous les membres de la communauté locale sont invités à la fête d’adieu, particulièrement les personnes qui ont été impliquées de près ou de loin avec Katimavik depuis ses débuts.

«Les expériences que nous avons vécue ici resteront gravées dans nos mémoires pour toutes les années à venir, affirme Kianna Zivny, originaire de Surrey en Colombie-Britannique. C’est vraiment décevant de penser que nous sommes le dernier groupe de volontaires à avoir pu bénéficier de cette opportunité, et de constater que tous ces organismes ne pourront plus compter sur la présence des bénévoles Katimavik à l’avenir.»

Alors que l’organisme national de service jeunesse devait déployer une nouvelle cohorte de 600 jeunes volontaires dès juillet, il se voit plutôt forcé de quitter 52 communautés canadiennes, dont Potton, et ce, près d’un an avant la fin de son entente de financement signée avec Patrimoine canadien. Bien que Katimavik poursuive présentement des discussions avec des entreprises canadiennes et des instances gouvernementales provinciales et municipales afin de trouver des solutions qui assureraient la continuité de ses programmes, ses opérations sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

«C’est une immense déception d’avoir à renoncer à un programme qui fait une différence tangible, année après année, dans les vies des Canadiens, dit Guillaume Voyer, coordonnateur de projets pour l’Estrie. Nous sommes tristes de devoir partir, mais nous espérons que ce soit un au revoir plutôt qu’un adieu. Nous tenons aussi à reconnaître et à célébrer tout le travail qui a été accompli avec nos partenaires dans la communauté au cours des dernières années.»

Pour savoir comment vous pouvez aider Katimavik à poursuivre ses partenariats avec les communautés canadiennes, visitez le www.katimavik.org.

Organisations: Patrimoine canadien

Lieux géographiques: Potton, Parc André-Gagnon, Mansonville Surrey Colombie-Britannique

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires