Jamais deux sans trois!

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Aux résidants d’Austin et autres municipalités

En me promenant (à pied évidemment) l’autre jour à Magog, j’ai réalisé que chaque résidence avait droit à sa collection de bacs : bleu, noir ou vert et un brun, oui, un bac brun pour les matières compostables.

Pourtant, plusieurs résidences auraient pu facilement se munir d’un composteur et le tour aurait été joué. Un bac en moins à déménager et du compost naturel pour le jardin, les plates-bandes ou simplement sur la pelouse au lieu d’engrais chimiques.

Nous, les Québécois avons le «don» de régler un problème en en créant un de plus. Ce n’est pas un problème de déchets, mais plutôt un problème de comportement et d’attitude.

Qui nous nourrit, qui nous habille, qui nous protège des intempéries, qui nous permet de skier, de pêcher, de nager, de voguer, de chasser, etc. : la Nature. Je crois qu’il est temps où chacun de nous se prenne ne en main et considère la Nature comme une entité vivante et non comme une poubelle.

Car si nous tous continuons à la considérer comme une poubelle, elle agira comme une poubelle. Qu’est ce que fait une poubelle : elle attire toute sorte d’animaux étranges, elle émet de bonnes odeurs qui empestent l’air.

Il faut arrêter d’espérer que les autres s’en occuperont à nos places, il faut se prendre en main et utiliser la méthode des 3 R : Réduire, Réutiliser (Composter) et Recycler. Pensez-y, car c’est une question de survie pour vous, vos enfants et vos petits-enfants.

 

Paul-Emile Guilbault

Austin

Organisations: Composter

Lieux géographiques: Magog

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires