L’économie sociale, souvent sous-estimée

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La mairesse de Magog, Vicki May Hamm

En mars dernier, certains médias publiaient une liste des 500 plus grands employeurs de l’Estrie. J’avais alors souligné la présence au 183e rang d’une entreprise d’économie sociale de Magog : la coopérative de solidarité de services à domicile, dont je suis membre fondatrice et très fière du chemin parcouru depuis sa création. Cette coopérative compte une centaine d’employés aujourd’hui et pourtant, lors de sa création certains sceptiques mettaient en doute sa survie. Dans cette même liste des plus grands employeurs, il y a une quarantaine d’entreprises d’économie sociale, une donnée intéressante.

Pourtant, l’avenue de l’économie sociale est encore méconnue et souvent sous-estimée. Je me souviendrai toujours, en 1998, lors de la création du CLD Memphrémagog, j’avais été nommé au conseil d’administration pour occuper le siège ‘’économie sociale’’, puisque j’étais à l’époque présidente de corporation de développement communautaire Memphrémagog. Je me sentais comme le mouton noir, personne ne savait ce qu’était l’économie sociale et ma présence était comme un mal nécessaire. Heureusement, les temps ont changé !

Afin de bien comprendre ce dont on parle, une définition s’impose! Le réseau des entreprises d’économie sociale de l’Estrie défini l’économie sociale comme suit : c’est s’associer pour entreprendre autrement. Donc, il y a la notion de faire ensemble, de collectif et de démocratie. Moi, je dis souvent que ce sont des entreprises qui ont une mission sociale importante et non une finalité de profit, tout en visant l’autonomie. À mon avis, l’économie sociale est souvent une solution là ou l’entreprise traditionnelle n’y arrive pas; faire autrement! Les entreprises d’économies sociales sont soit des organismes sans but lucratif, soit des coopératives.

Saviez-vous qu’il y a près de 300 entreprises d’économie sociale en Estrie et qu’elles ont créé plus de 5000 emplois? Elles ont construit et administré des logements, elles ont organisé des loisirs, ont fourni des services domestiques et soins de santé, ont mis en valeur les arts et la culture et bien plus encore.

Chez nous, dans la MRC Memphrémagog, nous comptons 31 entreprises d’économies sociales, employant 750 personnes et générant plus de 54 millions de dollars; dont 50 % sont dans Magog. Dans notre MRC, elles sont des employeurs plus importants que dans d’autres régions, 22 % de celles-ci emploient plus de 45 personnes. Selon le rapport annuel du CLD Memphrémagog, si on soustrait les Caisses Desjardins et les CPE, ont compte 15 entreprises d’économie sociale, pour 4253 membres et 426 emplois dans notre MRC. Cela me rappel également une autre belle expérience dans mon parcours, lorsque Paul-René Gilbert m’a demandé de faire une étude de faisabilité pour une coopérative d’habitation, celle sur la rue Alphonse-Desjardins à Magog.

En cette année internationale des coopératives, il est bon de savoir également que les coopératives ont un taux de survie double des entreprises traditionnelles et que les entreprises d’économies sociales crée actuellement le double d’emplois que les multinationales dans le contexte économique actuel.

Les connaissez-vous ? Seriez-vous en mesure de nommer les entreprises d’économie sociale à Magog ?

 

Vicki May Hamm, mairesse de Magog

Organisations: MRC

Lieux géographiques: Magog, Estrie, MRC Memphrémagog CPE Rue Alphonse-Desjardins

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Suzanne Lacroix
    16 août 2012 - 02:00

    Et bien avec votre aide.... et implication vous pourrez y ajouter L' A.D.G dans la liste des entreprise d'économie sociale à Magog. Vous comprenez ce que cela a comme effets d'avoir ce service ici. Surtout qu'il a eu beaucoup de gens qui on perdu leurs emploies. Donc plusieurs personne qui on besoin de se service pour au moins bien manger... Merci