Une nouvelle usine de textile dans l’ancienne CS Brooks

Dany
Dany Jacques
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une nouvelle entreprise de textile voit le jour dans l’actuel bâtiment de CSBS à Magog, qui fabrique pourtant encore aujourd’hui des produits du textile.

Une nouvelle usine de textile dans l’ancienne CS Brooks

Le conseiller senior de la nouvelle compagnie Entreprises Soft Tex, Jacques Juby, en a fait l’annonce par voie de communiqué, le 20 février dernier. À ses yeux, un investissement majeur, dont la somme demeure méconnue, permettra de fabriquer des oreillers destinés au marché canadien. «Selon les prévisions, près de 20 nouveaux emplois seront créés cette année, puis environ 20 autres l’année suivante. Le développement de ce nouveau secteur d’activités implique l’installation d’équipements qui n’existaient pas auparavant au Québec, ce qui représente un développement intéressant pour la région. Les activités devraient commencer graduellement d’ici quelques semaines», signe M. Juby.

La nouvelle compagnie, dont l’adresse et le numéro de télécopieur sont identiques à ceux de CSBS, offre des emplois de technicien en mécanique, de couturier industriel et de journalier. Le salaire proposé pour la production, à l’exception du poste de mécanicien, ne s’élève qu’à 10,50 $ l’heure (taux horaire de 11 $ après six mois) comparativement à une moyenne actuelle variant entre 15 $ et 16 $ pour les employés actuels de l’ancienne CS Brooks.

De plus, les propriétaires de CSBS sont identiques aux dirigeants de la nouvelle Soft Tex. L’actionnaire majoritaire est CSB Broad Street Partners, du Connecticut, suivi d’individus en provenance du Connecticut et du Texas.

Il a été impossible de connaître les détails derrière la création de cette entreprise, ni si les employés de CSBS pouvaient postuler sur les postes. De son côté, le Syndicat catholique du textile préfère demeurer discret sur la question pour ne pas attiser le feu. Ses dirigeants analyseront la situation avant de commenter.

Certains pensent que la direction de CSBS a trouvé une façon d’écarter le syndicat et de réduire la masse salariale, qui a été refusé massivement à quelques reprises par les employés actuels depuis quelques mois.

Les oreillers n’ont jamais été produits dans cette usine magogoise, qui fabrique des ensembles de literie. CSBS compte actuellement sur une centaine de travailleurs depuis l’automne dernier.

Organisations: Entreprises Soft Tex, CSB Broad Street Partners

Lieux géographiques: Connecticut, Québec, Texas

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • roger poirier
    19 février 2014 - 15:16

    bonjours jack,je ne sais pas si tu te rapelle de moi,diplôme en textile,retraite vp directeur d'albany canada a cowansville,ce matin, pour me faire plaisir je suis alle passer devant ton usine,il ne faut pas abandonner,bonne chance dans tes projets

  • Marie-Claire Turgeon
    02 août 2012 - 23:20

    j'aimerais savoir si le magasin d'usine de draps est encore ouvert et qu'elles sont les jours et heures d'ouverture. merci

  • ghislaine mailloux
    15 février 2010 - 09:37

    est-ce que vous vendez des tapis (carpet) 5pi x 7 pi appr. ouvrez-vous au public le dimanche merci