Sébastien Senneville retrouvé sans vie

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le Granbyen Sébastien Senneville a été retrouvé sans vie, samedi midi (31 mars), dans un secteur du Parc national du Mont Orford. La thèse du suicide demeure la plus probable aux yeux des policiers.

Vers 13 heures samedi dernier, un maître-chien de la Sûreté du Québec a retrouvé le corps inerte de Sébastien Senneville, 40 ans.

Les recherches avaient reprises samedi dans l’espoir de retrouver l’homme porté disparu depuis onze jours. Vers 13 heures, un maître-chien de la Sûreté du Québec a retrouvé le corps inerte de Sébastien Senneville, 40 ans.

Le Granbyen, dépressif et suicidaire, avait été vu pour la dernière fois le 20 mars dernier. Sa voiture, verrouillée avec les clés à l’intérieur, avait été aperçue par des employés du Parc national du Mont Orford le 21 mars. La Toyota Corolla grise 2007 était stationnée en bordure de la route 112 à Magog, près du motel Rond Point. Puisqu’il est normal que des véhicules soient garés à cet endroit, le signalement de sa présence n’a été fait que le 24 mars dernier à la Régie de police Memphrémagog. Le corps policier a aussitôt entrepris des démarches pour localiser le propriétaire. C’est plutôt le père du disparu qui a été joint et ce dernier a ensuite rapporté la disparition de son garçon le 27 mars au Service de police de Granby.

Des recherches avec un maître-chien et l’hélicoptère de la Sûreté du Québec ont été entreprises cette journée-là à proximité de la montagne et du Rond Point.

Les recherches s’étaient poursuivies vendredi. Trois maîtres-chiens de la Sûreté du Québec avaient pris part aux opérations.

L’enquête sur le décès de Sébastien Senneville est toujours en cours, mais la thèse du suicide est privilégiée par les policiers.

Par Stéphanie Mac Farlane

Organisations: Sûreté du Québec, Régie de police Memphrémagog, Service de police de Granby

Lieux géographiques: Rond Point, Mont Orford, Magog

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires