Lancement électoral de l’équipe Estrie du Parti Québécois

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

C’est au local électoral du candidat dans Sherbrooke, Serge Cardin, que l’équipe Estrie du Parti Québécois s’est réunie ce matin (3 août) pour proposer aux Estriens des projets et des engagements significatifs pour le développement de la région et également pour mettre en lumière le mince bilan des libéraux en région, et ce, malgré la présence, comme députés, de plusieurs ministres et du premier ministre lui-même.

Celui qui invitait ses collègues à lancer officiellement la campagne régionale dans Sherbrooke, Serge Cardin, a lancé d’emblée que : « Pauline Marois a réussi un tour de force: réunir au Parti Québécois la plus forte équipe de candidats et de candidates qu'on a vue au Québec depuis une génération. Une équipe capable de régler les problèmes que Jean Charest laisse traîner depuis 9 ans. C'est vrai au Québec, c'est aussi le cas en Estrie.»

Les différents candidats du Parti Québécois en Estrie se sont succédé pour présenter un aperçu du programme national et régional. Le candidat dans Saint-François, Réjean Hébert a tenu à souligner l’absence de leadership dans le dossier du Centre femme-jeunesse-famille qui traîne depuis maintenant plus de sept ans : « le Centre femme-jeunesse-famille qui est un enjeu important pour la région, devait voir le jour à l’automne 2009… trois ans plus tard, et toujours aucune pelletée de terre soulevée, force est de constater que le gouvernement de M. Charest s’est encore une fois contenté d’annoncer des projets au lieu de les réaliser. De notre côté, nous nous engageons à réaliser ce projet structurant dans notre premier mandat.»

Le candidat dans Brome-Missisquoi, Richard Leclerc, a tenu à rappeler quelques priorités en matière d’agriculture : « dans son programme, le Parti Québécois s'engage à rendre accessibles aux jeunes familles l'accès à la propriété de fermes, à valoriser et à favoriser l'agriculture, surtout pour des exploitations de petites et moyennes tailles, offrant des produits à haute valeur, comme des petits fruits. Chez nous, nous avons su développer, au cours des dernières années, une quantité de produits variés et de grande qualité autour de la Route des vins et de la culture des pommes. On peut aller plus loin encore. Produire est une chose, mais mieux distribuer est aussi important. »

La gestion des ressources naturelles du Québec et de la région est un enjeu de taille pour le Parti Québécois. L’ancien député de Johnson et actuel candidat dans Richmond, Étienne-Alexis Boucher souligne : « Le PQ souhaite l'enrichissement du Québec grâce à ses ressources naturelles. L'exploitation minière et gazière doit se faire en collaboration avec les communautés locales, contrairement à ce qu’on a observé à Saint-Camille, North Hatley et pour le gaz de schiste. Nous proposons également un meilleur système de redevances pour que les Québécois et Québécoises en aient enfin pour leur argent. »

Malgré le fait que les libéraux de Jean Charest ont fait campagne, en 2008, sur le thème de l’économie et de la création d’emplois, la région estrienne a été fortement touchée au cours des dernières années par les fermetures d’entreprises et la difficulté de nos entreprises de concurrencer les grands joueurs internationaux. À ce propos, Serge Cardin, candidat dans Sherbrooke, a tenu à rappeler : « Avec Jean Charest, peu importe le dossier, c’est toujours pareil. Il laisse pourrir la situation, il l’envenime et puis il vient nous demander pendant les élections de lui faire confiance pour la régler. Il y a eu 12 000 emplois manufacturiers de perdus sous son règne en Estrie, et ce, avant même la crise de 2008. Après neuf ans de marasme, on connait sa chanson et il est temps de passer à autre chose. Passer d’un gouvernement qui parle d’économie pendant les élections à un gouvernement qui se soucie du bien commun à longueur d'année. Au Parti Québécois, c’est clair, ce ne sont pas les amis du régime qu’on veut travailler à enrichir, c’est la population du Québec.»

Pour sa part, le candidat dans Orford, Michel Breton, invite les électeurs progressistes et écologistes à prendre connaissance du programme Vert et Bleu du Parti Québécois. « Les citoyens comprendront pourquoi Daniel Breton, Scott Mckay, Martine Ouellet et plusieurs autres ont rejoint notre équipe. Le Parti Québécois est le seul qui peut répondre aux attentes de la population en matière environnementale.»

Bien que l’Estrie compte sur des institutions d’enseignement reconnu, il n’en reste pas moins que l’Estrie figure malheureusement sur le palmarès des régions avec un fort taux de décrochage scolaire. Les dernières données de 2008-2009, publiées par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, démontrent que 24,2 % des jeunes de la région décrochent avant d’avoir obtenu leur premier diplôme comparativement à 21,3 % pour le Québec public « Le PQ de l'Estrie va mobiliser tous les acteurs de la société dans la lutte au décrochage scolaire. Comment? Notamment, par la valorisation et l'implication du jeune garçon ou de la jeune fille eu égard ses succès dans ses loisirs, ses sports, une activité artistique, la réalisation d'un projet entrepreneurial ou un travail rémunérateur pour contrer le décrochage scolaire » a mentionné Luc Perron, le candidat dans Granby.

La candidate dans Mégantic-Compton, Gloriane Blais, a quant à elle conclue en mentionnant : « L’équipe PQ-Estrie est inspirante, crédible et animée du désir de proposer aux Québécois et aux Estriens un gouvernement honnête et intègre. Au cours des prochaines semaines, nous avons des choix et des idées à proposer aux citoyens d’ici et nous ferons la démonstration que le gouvernement de M. Charest n’a pas fait le travail auquel les Estriens étaient en droit de s’attendre. »

Organisations: Parti Québécois, Centre femme-jeunesse-famille, Ministère de l’Éducation PQ de l'Estrie

Lieux géographiques: Estrie, Québec, Sherbrooke Saint-François Brome-Missisquoi Johnson Saint-Camille North Hatley Orford Granby

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires