«M. Reid devrait être très nerveux» - François Legault

Pierre-Olivier
Pierre-Olivier Girard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La CAQ choisit Jean L’Écuyer dans le comté d’Orford

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a jeté son dévolu sur Jean l’Écuyer pour représenter son parti dans la circonscription d’Orford, lors des prochaines élections provinciales.

Le chef de la CAQ, François Legault, a lancé un sérieux avertissement au député Pierre Reid lorsqu’il a présenté son candidat dans le comté d’Orford, Jean L’Écuyer (à gauche).

Résidant à Eastman, M. L’Écuyer est titulaire d’un baccalauréat en ingénierie de l’École polytechnique de Montréal et d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’Université du Québec à Montréal. Au niveau politique, il a porté les couleurs de l’Action démocratique du Québec (ADQ) dans le comté de Brome-Missisquoi, lors de l’élection québécoise de 2007, en plus d’occuper ensuite le siège de vice-président national du parti.

En ce qui concerne ses réussites professionnelles, il a passé 28 ans comme dirigeant chez Bell et sept autres comme consultant auprès de jeunes entrepreneurs de l’Estrie.

Une feuille de route qui devrait inquiéter le député Pierre Reid quant à la possibilité de perdre son siège à l’Assemblée nationale, selon M. Legault. «M. Reid devrait être très nerveux, surtout qu’on ne le voit pas beaucoup dans les débats et à l’Assemblée nationale. Je pense que les gens se rendent bien compte que les dossiers n’ont pas été bien gérés. Parlons du Mont-Orford, parlons de l’économie dans l’Estrie. Il va falloir un moment donné qu’on fasse le bilan de Pierre Reid et se rendre compte que son comté n’est pas dans une meilleure position aujourd’hui que lorsqu’il est arrivé. Il faudra qu’il vive avec son bilan et je pense que les gens d’Orford sont prêts pour du changement», a déclaré le chef de la CAQ.

François Legault croit également que les citoyens d’Orford n’opteront pas pour le Parti québécois, «étant donné que le référendum sur la souveraineté n’est pas une priorité pour eux».

De son côté, Jean L’Écuyer se dit prêt à mener une lutte contre ses rivaux que seront Pierre Reid (Parti libéral) et Michel Breton (Parti québécois), dont les candidatures ont été officialisées au cours des dernières semaines. «Cela fait déjà quelques années que je suis impliqué en politique et une chose qui a été constante et qui est toujours là, c’est l’urgence que je ressens par rapport aux changements qui doivent être apportés pour s’assurer que les générations qui vont nous suivre soient en mesure, non seulement de rêver, mais aussi d’avoir les moyens de réaliser leurs rêves.»

«Lorsqu’on regarde la gouvernance et la dette, on se situe à des niveaux qui sont inacceptables, a renchéri le nouveau porte-étendard de la CAQ. Plus on attend, plus on se retrouve dans une situation où les correctifs vont devoir être de plus en plus drastiques. Aujourd’hui, si on est lié à un parti comme la Coalition, c’est parce qu’on va se donner des moyens pour faire des correctifs beaucoup plus intelligents, plus pointus, qui vont faire moins mal, et qui vont aligner ce changement qui est absolument nécessaire.»

Notons que la CAQ sera représentée par Philippe Girard dans la circonscription de Sherbrooke, détenue par le premier ministre, Jean Charest.

Organisations: Action démocratique du Québec, Assemblée nationale, École polytechnique de Montréal MBA Université du Québec à Montréal Parti québécois Bell Parti libéral Coalition

Lieux géographiques: Eastman, Brome-Missisquoi, Sherbrooke

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Daniel Gagnon, docteur ès lettres, U. de S.
    02 août 2012 - 18:47

    Legault joue aux dominos Il pense faire banco! Quel rigolo C'est le chaos dans son enclos Comme le petit Mario Il ne fera pas vieux os À jouer dans le dos du populo Un gros zéro !