Une page d’histoire de la Turquie de passage à Magog

Dany
Dany Jacques
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une page d’histoire de la Turquie est de passage à Magog grâce à une brève exposition présentée au Musée international d’art naïf de Magog, jusqu’au 2 juillet.

Sururi, le fils de Lüftü Güngörer, a fait le trajet Turquie-Magog pour représenter son père au Musée international d’art naïf de Magog, ici représenté par son président Pierre Roy. (photo : Dany Jacques)

Les dirigeants du musée souhaitaient initialement recevoir les œuvres de l’artiste turc, Lüftü Güngörer, à compter du 15 juin dernier, mais des problèmes de visa et un dédouanage plus long que prévu expliquent la courte période d’exposition.

Le sculpteur avait délégué son fils Sururi au vernissage de cette exposition, qui se déroulait au Centre d’arts visuels de Magog, aujourd’hui le 28 juin. Le paternel était néanmoins présent grâce à la technologie moderne, via Skype. Il a pu s’entretenir avec les gens présents avec l’aide d’une traductrice dans la salle.

Le président du Musée, Pierre Roy, était un brin déçu, car cette exposition est le fruit de quatre années de démarches entre les deux parties. Il était toutefois très fier de montrer les sculptures de Lüftü Güngörer, conçues avec de minces fils de téléphone multicolores.

Selon M. Roy, l’artiste fait d’une pierre deux coups en réalisant une œuvre artistique unique tout en racontant une page d’histoire de la Turquie. Ces œuvres racontent parfois des scènes du passé ayant marqué son pays.

Organisations: Musée

Lieux géographiques: Turquie, Magog

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires