Revue de presse du 3 août

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un hommage à Gilles Villeneuve bat des records de fréquentation au Musée Ferrari

Installé à Maranello, le Musée Ferrari a établi un nouveau record de fréquentation durant le mois de juillet. 35 000 personnes ont visité les lieux, portés par le cinquantième anniversaire de la 250 GTO et par une exposition « Hommage à Gilles ».

Ouvert en 1990, le Musée Ferrari permet de revivre une partie de l’histoire de la marque. Une histoire racontée avec plusieurs dizaines de modèles de toutes les décennies, des films, des photos et des trophées. Avec la reproduction d’un stand, une section est dédiée à la F1. Toutes les monoplaces championnes du monde sont exposées aux côtés de 18 moteurs de 6, 8, 10 et 12 cylindres montés depuis 1981.

Durant le mois de juillet, l’exposition « Hommage à Gilles » en l’honneur de Gilles Villeneuve, qui possède une rue à son nom et une statue en bronze dans la ville de Maranello, permettait de découvrir des documents originaux, les monoplaces et la 308 GTS de Gilles Villeneuve, disparu il y a trente ans.

Les profits de GM chutent au deuxième trimestre

Une perte importante essuyée en Europe a plombé les résultats du géant automobile américain General Motors au deuxième trimestre. Le profit trimestriel de GM s'est effondré de 41 pour cent à 1,5 milliard $ US, soit un milliard de dollars américains de moins que l'an dernier.

La perte de 361 millions $ US épongée en Europe et celle de 19 millions $ US survenue en Amérique du Sud ont contrebalancé la performance réalisée en Amérique du Nord et en Asie. Au deuxième trimestre de l'an dernier, GM avait engrangé un profit avant impôts de 102 millions $ US en Europe. Les pays européens sont aux prises avec une crise budgétaire et avec des taux de chômage élevés qui ont miné les ventes de voitures dans la région. Les ventes de GM en Europe ont glissé de 7 pour cent. Plus tôt ce mois-ci, le géant américain a remplacé le président de ses activités européennes et embauché trois nouveaux dirigeants, dont deux recrutés chez Volkswagen — le principal constructeur automobile d'Europe.

Même la région au coeur des affaires de GM, l'Amérique du Nord, a donné des signes de faiblesse. Le profit avant impôt y a glissé de près de 13 pour cent à environ 2 milliards $ US. Les activités internationales, qui regroupent notamment la Chine, ont vu leur bénéfice fondre de 3 pour cent à 557 millions $ US.

Au total, les revenus de General Motors ont reculé de 5 pour cent à 37,6 milliards $ US.

Le bénéfice de GM s'élève néanmoins à 90 cents US par action, une performance nettement supérieure au profit de 75 cents US par action

Une suspension qui rouille sur les Toyota RAV4

Le fabricant automobile Toyota a fait savoir mercredi qu'il procédait au rappel de quelque 99 000 véhicules de son modèle RAV4, dont certains construits à son usine en Ontario. Toyota a indiqué que les véhicules visés, vendus au Canada, présentaient un problème de suspension pouvant mener à des accidents.

À ce rappel s'ajoute celui, aux États-Unis, de 778 000 VUS RAV4 et des berlines Lexus HS 250h pour examiner le problème. Une porte-parole de Toyota Canada a précisé que les voitures ciblées avaient été construites au Canada et au Japon.

Les RAV4 produits au Canada ont été assemblés dans une usine de Woodstock, en Ontario. Les consommateurs canadiens sont invités à contacter directement la compagnie, par téléphone ou courrier électronique. Une lettre détaillée leur sera par ailleurs acheminée par la poste cet automne. Toyota a expliqué que si les boulons de la suspension n'étaient pas resserrés adéquatement après un réalignement des pneus, la structure risquait de rouiller et de se détacher du véhicule. La compagnie a rapporté neuf cas de collisions et trois cas de blessures mineures en lien avec ce problème.

Ce sont les modèles RAV4 des années 2006 à 2011 qui sont ciblés par le rappel de Toyota. Les berlines Lexus visées se limitent quant à elles à celles fabriquées en 2010.

L'agence de la sécurité routière américaine (NHTSA) a ouvert une enquête sur ce défaut en juin, après avoir été alertée par plusieurs automobilistes.

Quatre conducteurs ont déclaré à la NHTSA qu'ils ont temporairement perdu le contrôle de leur véhicule en raison de ce problème. D'ici à ce que Toyota règle le défaut, le fabricant automobile conseille aux automobilistes de contacter leur concessionnaire afin de s'assurer qu'aucun son anormal ne provienne de l'arrière de la voiture.

La prochaine Mazda 6 est dévoilée au japon

Mazda Motor Corporation a tenu une cérémonie pour commémorer le début de la

production de la toute nouvelle Mazda6 (connue sous le nom d’Atenza au Japon), entièrement redessinée pour la première fois en cinq ans. La cérémonie a eu lieu à l’usine nº 2 de Hofu de la société, dans la préfecture de Yamaguchi, en présence d’environ 500 personnes réunies pour l’occasion

Les nouvelles Mazda6 qui commencent à sortir de la chaîne de production cette semaine sont dotées de la technologie SKYACTIV et incorporent le thème de design « KODO – Âme du mouvement ». Leur mise au point représente le  meilleur de nos capacités techniques et notre souci du détail sans compromis. Travaillons tous ensemble afin de promouvoir la nouvelle Mazda6 pour en faire un modèle qui gagnera l’appui de clients du monde  entier, et qui élèvera la marque Mazda à un nouveau niveau. »

Pas de futur moteur Diesel chez Rolls-Royce

C’est la mode en ce moment, tous les constructeurs se mettent à l’heure du Diesel, même les puristes comme Porsche n’ont maintenant plus le choix. Mais pas chez Rolls-Royce

Un sondage a été récemment orchestré par la marque britannique invitant ses clients à se prononcer sur la possibilité, ou non, de voir débarquer un moteur diesel sous le capot d’un modèle de la gamme. La réponse fut laconique et claire…Non, non et encore non. Voici ce qui serait ressorti de l’enquête lancée par Rolls-Royce auprès de ses clients. Ces derniers, interrogés sur l’arrivée hypothétique d’un moteur diesel, ont certes reconnu « l’apport du couple à bas régime » mais ont clairement répondu par la négative refusant tout compromis.

Ici n’entre évidemment pas la question du tarif de l’essence quand on fait le plein de sa Ghost ou Phantom, une donnée secondaire quand on peut s’offrir une auto arborant le Spirit of Ecstasy. L’extase reste et restera l’essence. Ceci dit, si ce sondage a été initié, c’est indéniablement parce que les responsables de la marque ont imaginé cette option afin, qui sait, de draguer de nouveaux clients.

Restera à voir ce qui se passera à l’avenir face aux toujours plus restrictives normes anti-pollution. Imaginer par exemple une Ghost animée par le moteur BMW N57D30 (le  3.0 l diesel Triturbo de 381 ch et 740 Nm) serait-ce une hérésie ? Pour l’heure, n’y pensez même pas. Quant aux clients Rolls-Royce, après avoir déjà dit non à l’électrique, c’est donc non au diesel.

-30-

Benoit Charrette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’automobile 2013

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires