Un autre scandale militaire

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Comme si Harper n'en avait pas assez avec le CF-35

Il y a un deuxième scandale militaire qui risque de torpiller le gouvernement de Stephen Harper.

Le Ministre de la défense Peter MacKay est coincé dans une affaire de contrats militaires arrangés (des truquages d'offres) dans l'achat de 138 véhicules blindés légers au coût de 2 milliards $.

Trois soumissionnaires ont été choisis -- le géant français, Nexter ; General Dynamics Land Systems et BAE / Hagglunds - mais les militaires chuchotent que tous trois ont échoué les tests fixé par la Défense nationale.

Est-ce vrai, ou ce sont-ils des commérages sans fondement des militaires ?

Peu importe. Harper est assez bouleversé -- lui qui ne veut pas un deuxième scandale militaire - qu'il a retiré le contrat pour les véhicules des mains du ministre Peter MacKay et l'a donné à Rona Ambrose, ministre des Travaux publics qui a décidé de recommencer tout recommencer à zéro.

On s'imagine ce que pensent les militaires lorsqu'ils apprennent que leurs précieux « véhicules légers » seront choisis par des fonctionnaires du même ministère qui achètent le savon et les vadrouilles mouillées pour laver les planchers de leur casernes.

Ambrose et MacKay ne se parlent plus.

MacKay doit commencer à se demander ce qu'il fait dans ce gouvernement de fous plutôt que bien installé dans un cabinet d'avocats à Toronto, lui qui s'est déjà fait croqué par le scandale des F-35.

On s'attend que Harper prépare un remaniement ministériel pour le mois de juin. Ça serait le temps pour MacKay de contempler son avenir.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires