L'ADQ Orford courtise Pierre Harvey

Dany
Dany Jacques
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Pierre Harvey, un homme de 40 ans domicilié dans le secteur Saint-Élie-d'Orford, est pressenti pour représenter l'Action démocratique du Québec (ADQ) au prochain scrutin provincial dans la circonscription d'Orford.

L'ADQ Orford courtise Pierre Harvey

M. Harvey possède peu d'expérience sur la scène politique, à l'exception d'une défaite contre Julien Lachance à l'élection municipale de Sherbrooke, en 2005. Sa participation à titre de vice-président de l'exécutif de l'ADQ d'Orford complète son engagement en politique.

Il se dit toutefois un proche de Mario Dumont, ce chef adéquiste rencontré lorsque M. Harvey occupait la fonction de commissaire à l'exportation dans la région du Bas-Saint-Laurent. «Nous sommes de la même génération et nous partageons des idées similaires, notamment sur des éléments de décentralisation. Les régions doivent se prendre en mains pour que les décisions se prennent sur place», lance-t-il.

Pierre Harvey demeure près de Mario Dumont malgré un retour dans son Sherbrooke natal, il y a près de 10 ans. Il lui a d'ailleurs organisé deux activités de financement dans la Ville reine des Cantons-de-l'Est, en octobre dernier.

Détenteur d'une maîtrise en relations internationales obtenue à New York, il œuvre dans le développement des marchés internationaux depuis 1992. Il a collaboré avec de nombreuses PME estriennes, dont quelques-unes magogoises, notamment durant son passage de trois années à Estrie International 2007. Les États-Unis, l'Europe et les pays du Maghreb figuraient parmi ses itinéraires.

Aujourd'hui, il gagne sa vie à titre de directeur du développement des marchés au Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke, en plus de conserver quelques mandats sur la scène internationale.

Pierre Harvey poursuit toutefois sa réflexion avant d'officialiser sa candidature adéquiste dans Orford. Il admet s'intéresser très sérieusement à prendre la relève de Steve Bourassa, mais désire analyser tous les enjeux, professionnels et familiaux, avant de se lancer dans la course. «Je risque fort d'y aller si le milieu souhaite se retrousser les manches», lance-t-il.

Un comté rouge depuis quelques décennies ne l'inquiète nullement, d'autant plus que Steve Bourassa a terminé au second rang à seulement 1252 voix derrière Pierre Reid au scrutin de mars 2007. M. Bourassa avait aussi réussi à grimper sa part des votes de 17 % à 30 % entre deux élections.

Organisations: Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke

Lieux géographiques: Sherbrooke, Région du Bas-Saint-Laurent, Cantons-de-l'Est New York États-Unis Europe

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires