Projet Trailbreaker : abandonné ou en pause ?

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Alors que le ministre fédéral des Ressources naturelles, Joe Oliver, affirme dans une lettre que la société Enbridge abandonne le projet Trailbreaker, le Comité pour l’environnement de Dunham (CED) préfère attendre avant de crier victoire.

Le député de Brome-Missisquoi, Pierre Jacob.

Dans sa missive acheminée à Pierre Arcand, ministre provincial du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, M. Oliver soutient que ce projet, qui implique la construction d’une station de pompage à Dunham, a été mis de côté. Le pétrole, provenant d’Alberta, aurait alors été acheminé jusqu’à Montréal, pour être ensuite relayé à Portland.

La compagnie Enbridge poursuivra cependant ses efforts dans le secteur entre Sarnia et North Westover, en Ontario.

Jean Binette, président du CED, se montre sceptique face à la nouvelle.

«Ça fait depuis 2010 qu’Enbridge affirme que le marché n’est pas à leur avantage et que tout est arrêté. Il n’y a rien de bien nouveau là-dedans, sauf le fait que des ministres officialisent la situation en s’en parlant entre eux», souligne-t-il.

Selon Jean Binette, rien n’empêche Enbridge de faire volte-face et d’aller de l’avant si les circonstances changent. D’ailleurs, Pipe-Lines Montréal n’a pas lancé la serviette dans le dossier», lance-t-il.

Le député fédéral de Brome-Missisquoi, Pierre Jacob – qui se réjouit face à la nouvelle qui provient des correspondances entre les deux ministres - affiche la même prudence.

«Pipe-Lines Montréal pourrait éventuellement s’engager dans un autre projet semblable avec leur oléoduc», dit-il par voie de communiqué.

Par Alain Bérubé, Journal Le Guide

Organisations: Enbridge, Parcs

Lieux géographiques: Dunham, Alberta, Montréal Portland Sarnia North Westover Ontario Brome-Missisquoi

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires