Le compte de taxes de Magog grimpe trois fois plus rapidement que l’inflation

Dany
Dany Jacques
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La Ville dépose son budget 2012 le 6 décembre

Le compte de taxes des contribuables magogois a augmenté trois plus rapidement que l’inflation depuis 2006, selon les données du ministère des Affaires municipales compilées par La Presse.

Le budget 2012 sera déposé le 6 décembre.

L’inflation de 2006 à 2011 se chiffre à 10,4 %, mais la variation du compte de taxes des Magogois atteint 34,6 %. Pendant cette période, la valeur moyenne des taxes est passée de 1724 $ à 2320 $ pour chacun des propriétaires.

Cette hausse place Magog presque au sommet des plus importantes municipalités des Cantons-de-l’Est en ce qui concerne la variation du compte de taxes. Seule Coaticook affiche une hausse plus importante avec 38,2 %, comparativement à 34,6 % pour Magog.

Pour leur part, Sherbrooke a enregistré une hausse de 18,5 % et Valcourt, 11,5 %.

Magog est toutefois loin des 103 % de Saint-Edmond-de-Grantham et 64 % de Weedon. La différence est cependant importante aussi du côté des faibles baisses avec -11 % à Saint-Augustin-de-Woburn et une minuscule augmentation de 0,8 % à Stukely-Sud.

La présidente de la Commission des finances, la conseillère Nathalie Bélanger, a sursauté en prenant connaissance de ces données, qu’elle juge disproportionnées. Elle rappelle qu’il ne faut pas confondre avec la hausse de la valeur foncière des propriétés, un élément qui a pris de l’ampleur dans la région depuis quelques années.

Même son de cloche du côté de la mairesse Vicki May Hammm qui jugeait ces statistiques difficilement applicables sur le terrain.

Quant au taux de taxation, il est passé de 0,71 $ à 0,75 $ du 100 $ d’évaluation depuis 2007 à Magog. Il était même à près de 0,90 $ du 100 $ d’évaluation en 2006 avant l’harmonisation du taux pour l’ensemble de la nouvelle ville regroupée.

Mme Bélanger demeure discrète sur le prochain taux de taxation pour l’année 2012. Elle confirme tout simplement que les deux priorités du conseil seront la réfection du réseau routier et l’ouverture de rues dans le parc industriel. Pour ce dernier point, la Ville préfère prévoir le coup et être prête à accueillir de nouveaux investisseurs. «Nos objectifs budgétaires sont atteints et nous sommes très satisfaits du travail accompli», de dire Mme Bélanger.

Les contribuables devront donc patienter jusqu’au 6 décembre pour connaître les impacts des grands projets, comme ceux de La Ruche, de la bibliothèque et de l’usine de filtration des eaux, sur leur compte de taxes.

L’an dernier, le taux de taxation avait bondi de six sous, passant de 0,69 $ à 0,75 $ du 100 $ d’évaluation.

 

Variation du compte de taxes depuis 2006

 

North Hatley + 51,8 %

Austin + 37,2 %

Magog + 34,6 %

Eastman + 33,6 %

Canton de Hatley + 31,4 %

Orford + 30,7 %

Hatley + 30,2 %

Canton de Potton + 23,9 %

Stanstead + 22,8 %

Ogden + 20,8 %

Ayer’s Cliff + 18,3 %

Sainte-Catherine-de-Hatley + 16,7 %

Saint-Étienne-de-Bolton + 9,1 %

Stukely-Sud + 0,8 %

 

NDLR: Les statistiques de Bolton-Est et du Canton de Stanstead n’étaient pas disponibles sur la carte interactive de La Presse.

Organisations: Les statistiques de Bolton-Est, La Presse

Lieux géographiques: Place Magog, Cantons-de-l’Est, Sherbrooke Weedon Saint-Augustin-de-Woburn Canton de Stanstead La Ruche North Hatley Canton de Hatley Canton de Potton

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires