Un coup de foudre pour Magog… et le Fleur de Lys

Patrick
Patrick Trudeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un coup de foudre pour le Québec, et ensuite pour Magog, voilà les raisons qui ont amené Sandrine et Thierry Plésant à faire l'acquisition du Motel Fleur de Lys, en mars dernier.

Thierry Plésant dit avoir eu un véritable coup de foudre pour le Québec et la région de Magog. (photo: Patrick Trudeau)

Propriétaires d'un hôtel-restaurant en Normandie depuis quelques années, les deux Français d'origine rêvaient de repartir sur de nouvelles bases, et dans un nouveau pays.

Lorsqu'ils ont visité des amis québécois à Trois-Rivières, en juin 2011, ils ont décidé de demeurer pour de bon dans la Belle Province. «Nous sommes tombés en amour avec les grands espaces, les gens, la qualité de vie. Il n'y avait aucun doute que c'était ici qu'on voulait refaire notre vie», raconte Thierry Plésant.

En compagnie de sa conjointe et de leur fille Justine, les nouveaux arrivants se sont mis à la recherche d'une petite entreprise d'hébergement. Et c'est là qu'ils ont jeté leur dévolu sur le Fleur de Lys, un motel situé sur le chemin François-Hertel à Magog, en bordure de la piste cyclable. «Nous avons eu un autre coup de foudre pour la région de Magog. Et ici, on peut travailler tout en prenant le temps de vivre», lance M. Plésant.

À l'aube d'entreprendre la période la plus achalandée de l'année, les nouveaux propriétaires du Fleur de Lys ont décidé d'apporter un peu plus de visibilité à leur entreprise, notamment en aménageant un salon de thé (espace-terrasse) devant leur établissement. «Les cyclistes et les piétons peuvent s'arrêter chez nous afin de prendre un café, un thé ou un chocolat. C'est ouvert à tout le monde», précise Thierry Plésant.

Quant à leur adaptation dans leur nouvelle patrie, elle s'semble s'être passablement bien déroulée. «Les gens sont vraiment accueillants ici. Et ce fut même plus facile pour notre fille, qui a la chance d'être entourée de Québécois durant toute la journée à l'école. Elle a toujours son accent français, mais elle a déjà assimilé plusieurs intonations et expressions québécoises», raconte M. Plésant en riant.

Lieux géographiques: Région de Magog, Fleur de Lys, Normandie Trois-Rivières Chemin François-Hertel

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires