Des déjeuners pour les chercheurs d'emploi

Vincent
Vincent Cliche
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les déjeuners pour les chercheurs d'emploi représentent une initiative parfaite pour tisser des liens avec les gens en quête de nouveaux défis à relever.

L'organisateur communautaire au Centre de santé et de services sociaux Memphrémagog, Richard Caron, le conseiller d'orientation à la Commission scolaire des Sommets, Alexander Leitner, ainsi que la directrice intérimaire de la CEDEC, Josée-Mélanie Lupien, invitent les gens à participer en grand nombre aux déjeuners des chercheurs d'emploi.

Quatre de ces rendez-vous sont au programme du Mois de la formation et des perspectives d'emploi, tout au long de février. Ces rencontres informelles ont pour but d'offrir des opportunités de réseautage entre des organismes et des personnes à la recherche d'un boulot. «Le contexte est plutôt convivial, rajoute l'organisateur communautaire au Centre de santé et de services sociaux Memphrémagog, Richard Caron. Ça permet d'enlever certaines barrières. Les gens peuvent échanger entre eux, avec des organismes, et peuvent même être plus motivés.»

L'initiative a été lancée il y a deux ans et l'affluence à ces déjeuners-rencontres ne se dément pas. «Ça brise l'isolement, raconte le conseiller d'orientation à la Commission scolaire des Sommets, Alexander Leitner. C'est rassembleur. Ça les encourage, car ils voient qu'ils ne sont pas seuls à vivre cette situation. Et c'est pourquoi ils sont si populaires.»

Ceux touchant la région magogoise auront lieu les 10 et 24 février prochains, au Centre d'éducation des adultes de Magog, du côté de l'école Brassard – Saint-Patrice. Un autre, celui-ci en anglais, se tiendra le 3 février, à l'école Princess Elizabeth de Magog. Pour la directrice intérimaire de la CEDEC (Community Economic Development and Employability Committee), Josée-Mélanie Lupien, les chercheurs d'emploi de la communauté anglophone ont parfois plus de difficultés que leurs collègues francophones. «Les ressources sont un peu moins nombreuses, indique-t-elle. On demande souvent, dans les demandes d'emploi, le niveau d'anglais demandé. Or, il pourrait être indiqué celui de français demandé également, pour informer davantage les clients anglophones.»

Finalement, un autre déjeuner-conférence, celui-là bilingue, se tiendra le 17 février, à Stanstead (19, rue Colbycroft).

Les déjeuners des chercheurs d'emploi sont une initiative du Comité de lutte à la pauvreté Memphrémagog, et se sont greffés à la programmation du Mois de la formation et des perspectives d'emploi l'an dernier. Ils sont également parrainés par la Banque alimentaire Memphrémagog.

Organisations: Commission scolaire, Centre d'éducation des adultes de Magog, école Brassard école Princess Elizabeth de Magog CEDEC Employability Committee Comité Banque alimentaire Memphrémagog

Lieux géographiques: Stanstead, Rue Colbycroft

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires