Pas pour demain la mise aux normes de l’hôtel de ville

Pierre-Olivier
Pierre-Olivier Girard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le projet de mise aux normes de l’hôtel de ville de Magog ne semble toujours pas en voie de se concrétiser, alors que la mairesse Vicki May Hamm ne s’attend pas à une première pelletée de terre avant la fin de son présent mandat, prévue en novembre 2013.

Il faudra faire preuve de patience avant de voir les travaux de mise aux normes de la caserne et de l’hôtel de ville se réaliser. (photo : Pierre-Olivier Girard)

Même si des fonds avaient été réservés dans le Plan triennal d’immobilisations de la Municipalité pour réaliser les plans et devis cette année, la première magistrate croit qu’il faudra attendre encore quelques mois pour voir les choses se mettre en branle. «Je ne peux pas en dire davantage, car ce dossier ne m’appartient pas. C’est le directeur général, Armand Comeau, et l’équipe de direction qui en ont reçu la responsabilité du conseil. Mais ce que je peux dire avec assurance, c’est que ces travaux figurent parmi les priorités des élus», affirme-t-elle.

Estimant avoir en quelque sorte les mains liées dans ce projet pour le faire avancer, Mme Hamm n’entend pas pour autant passer sous silence une situation qui l’a rend mal à l’aise. «À mes yeux, c’est inacceptable qu’encore en 2012, des gens à mobilité réduite ne puissent pas venir à mon bureau ou assister aux séances du conseil municipal parce qu’il n’y a pas d’ascenseur. Pour les rencontrer, je n’ai d’autres choix que de leur donner rendez-vous dans un restaurant. C’est une réalité à la fois gênante et regrettable, surtout qu’on en parle depuis au moins dix ans.»

Il ne faut pas oublier également la caserne du Service de sécurité incendie de Magog qui, selon la mairesse, a un besoin urgent de subir une cure de rajeunissement. Le plus récent épisode prouvant cette nécessité est survenu il y a plus d’un an, lorsque la Ville a fait l’acquisition d’un camion-échelle de 1,2 M $. Cependant, en raison d’un problème de capacité de plancher portant de la caserne actuelle, le nouveau véhicule a dû être remisé dans un garage municipal sur la rue Saint-Luc, en attendant la réalisation des rénovations nécessaires.

Notons que les travaux de mise aux normes de l’hôtel de ville et de la caserne sont estimés à un minimum de six millions de dollars.

Organisations: Service de sécurité

Lieux géographiques: Magog, Rue Saint-Luc

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • ROLAND CLAIRVOYANT
    01 août 2012 - 16:02

    En effet, ça fait vraiment pitié de voir l'état du bâtiment, et d'apprendre maintenant que la mairesse doit rencontrer les personnes à mobilité réduite dans un restaurant puisque son bureau n'est pas accessible pour ces gens. Il faudra davantage d'explications afin de comprendre pourquoi les travaux n'ont toujours pas débuté puisque l'argent est déjà là? Il me semble qu'après 10 ans à se raconter la même histoire sans que rien ne soit fait, ça pourrait presque cadrer dans les critères pour que ça devienne une légende? Quoi qu'il en soit, la Régie de Police Memphrémagog ont eu plus de chance puisqu'ils ont obtenue leur quartier général tout neuf... mais peut-être ont-ils été forcés d'attendre plus d'une décennie eux aussi avant de l'obtenir? Peu importe, je souhaite bonne chance aux pompiers de Magog à qui je leur souhaite d'avoir droit au même traitement, ils le méritent.