Simulation d’un sinistre à Saint-Étienne-de-Bolton

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Soucieuse de pouvoir mieux faire face à un sinistre et de mieux protéger ses citoyens, la petite municipalité de Saint-Étienne-de-Bolton s’est volontairement mise en situation de gestion de crise, il y a quelques semaines, en simulant un sinistre majeur sur son territoire.

simulation

La Municipalité avait amorcé en début d’année la révision et la réédition de son Plan de sécurité civile et s’était donnée pour objectif d’améliorer sa compétence face à la gestion de sinistres notamment en organisant une formation sur mesure pour les membres de son Organisation Municipale de Sécurité Civile (OMSC).

Le mandat été confié à la firme R3S Solutions et l’exercice s’est appelé «Pente-glissante». La mise en scène théorique a donc débuté à 8 h 45 par un appel factice à la coordonnatrice municipale de la sécurité civile de Saint-Étienne-de-Bolton l’informant du renversement d’un camion citerne et du déversement de son contenu dans le haut du Rang Vincent. Cette dernière, constatant la gravité de la situation, a immédiatement prévenu le maire, Pierre Patry, et mis en œuvre le Plan de sécurité civile. L’OMSC a donc été mobilisée au bureau municipal transformé, pour la circonstance, en centre de coordination.

L’exercice a été interrompu pour faire place à trois heures de formation théorique sur la gestion de sinistre et a repris en début d’après-midi. En tout, 23 personnes étaient présentes dont tous les membres de l’OMSC de Saint-Étienne-de-Bolton, des représentants du Ministère de la Sécurité civile, du Service des incendies de Waterloo et de la Sureté du Québec ainsi que l’équipe de formation de R3S Solutions.

Pendant tout le déroulement, chacun des responsables de mission a dû jouer son rôle en fonction de l’évolution du sinistre. La progression du sinistre était établie par la salle de contrôle alors que la situation était gérée en salle de coordination: déclaration d’un incendie majeur suite au déversement d’essence nécessitant l’intervention des pompiers du service des incendies de Waterloo et de quatre municipalités avoisinantes, l’intervention des avions de la SOPFEU, l’évacuation des résidents du Rang Vincent, la perte de bâtiments, l’évacuation d’une partie des résidents suite à la propagation d’une intense fumée dans le village, la relocalisation du centre de coordination, la mise sur pied d’un centre d’hébergement, l’information aux résidents et les relations avec les médias.

Le tout s’est terminé par une conférence de presse donnée par le maire de la municipalité expliquant ce qui s’était passé et les moyens mis en œuvre pour répondre à l’urgence, chacun des participants à l’exercice jouant le rôle de journalistes.

Organisations: Organisation Municipale de Sécurité Civile, Ministère de la Sécurité civile, Service des incendies de Waterloo et de la Sureté du Québec SOPFEU

Lieux géographiques: Rang Vincent

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires