Qualité des plages: la Ville se montre rassurante

Pierre-Olivier
Pierre-Olivier Girard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La Ville de Magog tient à mettre les pendules à l’heure dans le dossier de la qualité de l’eau de ses trois plages municipales, après que le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec ait interdit toute baignade à la Plage des Cantons, à deux reprises, au cours des derniers jours.

Les trois plages ont reçu une cote A lors des dernières analyses effectuées du 9 juillet dernier, dont celle du parc de la Baie-de-Magog.

«Les tests effectués par le Ministère ont révélé que la contamination bactériologique était trop élevée au moment de la prise d’échantillons, explique la directrice du Service des loisirs et de la culture à la Ville de Magog, Linda Gagnon, en lien aux cotes D qu’a reçues la plage des Cantons le 29 juin et le 5 juillet derniers. Plusieurs facteurs, souvent liés à des phénomènes météorologiques, contribuent à la dégradation temporaire de la qualité de l’eau et affectent les résultats des analyses. La situation se rétablit toutefois rapidement une fois les conditions météorologiques redeviennent stables.»

La Ville soutient ses dires en confirmant que les trois plages ont reçu une cote A lors des dernières analyses effectuées le 9 juillet dernier. Ce qui signifie que l’eau répond aux normes de qualité bactériologique et donc, qu’il n’y a aucun danger de s’y baigner.

Un résultat qui s’explique également par les mesures qui sont prises par la Municipalité pour contrôler les principales causes connues de la détérioration de l’eau. On compte parmi ces actions la collecte des escargots dans les lieux de baignade, l’effarouchement des oiseaux, la présence de douches, la formation des sauveteurs à la détection des algues bleues, l’entretien quotidien des plages pour enlever les contaminants et l’accès gratuit à la vidange des réservoirs septiques des bateaux au quai MacPherson.

Notons que la Ville de Magog procède elle-même à des prélèvements toutes les deux semaines, pour s’assurer de maintenir les standards établis par l’obtention de la certification internationale Pavillon bleu.

Des cas de dermatite

Les baigneurs qui s’aventurent dans les eaux du lac Memphrémagog doivent faire preuve de vigilance, alors que la Ville a recensé cinq cas de dermatite depuis le début de la saison estivale.

Même si elle ne représente pas de grave danger pour la santé, cette affection cutanée caractérisée par des gonflements de la peau peut être en partie prévenue. Pour ce faire, il est conseillé d’appliquer une épaisse couche d’écran solaire avant la baignade, de se rincer et de sécher la peau en la frottant vigoureusement avec une serviette, d’éviter de se sécher à l’air libre et de ne pas nourrir les canards.

Rappelons que les plages sont ouvertes de 11 h à 18 h, tous les jours de la semaine, à moins d’un avis contraire donné le matin avant 9 h.

Organisations: Ville de Magog, Service des loisirs

Lieux géographiques: Plage des Cantons, Quai MacPherson, Memphrémagog

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires