Le Canton d'Orford poursuit la firme EXP et Québec

Dany
Dany Jacques
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le conseil municipal du Canton d'Orford amorce une poursuite judiciaire contre les Services EXP et le gouvernement du Québec concernant la station d'épuration construite au coût d'environ 8 M $ en 2006.

La conception de l'usine d'épuration est remise en cause par le conseil municipal du Canton d'Orford.

Les élus orferois ont adopté une résolution en ce sens lors de la séance publique du 3 juillet dernier. Elle autorise une firme d'avocat montréalaise du nom de Fraser, Milner, Casgrain à déposer une requête introductive d'instance à la Cour supérieure du Québec. Ces mêmes avocats représenteront également la Municipalité dans cette démarche juridique.

Cette poursuite met en cause la firme EXP (anciennement Teknika), des ingénieurs et le gouvernement du Québec, qui ont signé la conception des plans. La poursuite ne touche pas la compagnie qui a réalisé les travaux demandés.

Les élus reprochent aux intimés de ne pas avoir conçu une station d'épuration répondant aux besoins spécifiques de la Municipalité. Selon le maire Pierre Bastien, l'usine n'a jamais fonctionné à 100 % de sa capacité et ne peut être corrigée pour atteindre son plein rendement escompté. Cette station d'épuration a également connu des problèmes de rejets, qui ne respectaient pas les critères de qualité.

Le conseil municipal demande une nouvelle usine d'épuration, d'autant plus que la précédente facture d'environ 8 millions de dollars a été payée à parts égales entre Québec et les contribuables d'Orford.

Organisations: EXP, Cour supérieure du Québec

Lieux géographiques: Québec, Canton d'Orford

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires