La criminalité chute de 12 % dans Memphrémagog

Dany
Dany Jacques
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le taux de criminalité a chuté de 12 % en 2011 sur le territoire de la Régie de police Memphrémagog, comparativement à l’année précédente.

Le directeur de la Régie de police de Memphrémagog, Guy Roy.

Il s’agit de la plus importante diminution depuis cinq ans en ce qui concerne ces activités dites policières, qui comprennent les crimes contre la personne et la propriété, les facultés affaiblies ainsi que les dossiers de drogues et stupéfiants. Ces crimes étaient à la hausse depuis 2007 avant d’atteindre un sommet en 2010.

Cette baisse a même permis d’augmenter le taux de solution de la criminalité d’environ 7 %, passant de 58,5 à 65 %. Le taux de résolution de crime grimpe sans cesse depuis cinq ans, car il se chiffrait à 50 % en 2007.

Le directeur général de la Régie de police, Guy Roy, explique l’amélioration de ces deux statistiques par une nouvelle stratégie. «Notre répartition des forces policières est davantage faite selon les besoins et une analyse plus pointue. Ce n’est pas parce qu’on a plus de policiers sur le terrain», explique-t-il.

2,4 accidents par jour

Une nouvelle façon de faire explique également la réduction du nombre d’accidents sur les routes de Magog, Canton d’Orford, Sainte-Catherine-de-Hatley et Austin. Les 880 accidents avec blessé ou avec dommage matériel seulement donnent une moyenne de 2,4 impacts par jour.

Selon M. Roy, des patrouilles davantage dirigées aux bons endroits ont permis d’enlever 350 accidents en cinq ans. Trois décès ont cependant été enregistrés sur les routes en 2011, comparativement à seulement deux dans les quatre dernières années.

Les dossiers de drogues et stupéfiants sont peut-être légèrement à la baisse depuis un an (309 cas versus 349), mais ils ont presque doublé depuis cinq ans. Cette hausse s’explique par un plus grand nombre de perquisitions de culture intérieure, qui rassemble moins de plants que les cultures extérieures à la baisse. En cette matière, M. Roy déplore le nombre croissant de saisies de drogue de synthèse. «C’est triste, car ce type de drogues moins cher attire de plus en plus les jeunes», dit-il.

20 tickets par jour

Contrairement à la croyance populaire, le nombre de billets d’infraction émis aux automobilistes a baissé de 7 % depuis cinq ans et de 11 % depuis quatre ans. Les 7183 constats de 2011 se traduisent donc en une moyenne de 20 par jour.

Guy Roy assure que les policiers n’ont aucun quota de billets d’infraction à émettre, car l’objectif consiste plutôt à réduire le nombre d’accidents sur les routes. «On s’attend toutefois à la distribution d’amende, car cela fait partie des exigences associées au métier de policier», admet-il.

Guy Roy rappelle que la situation diffère véritablement des années 1990 où les policiers émettaient annuellement jusqu’à 12 500 billets d’infraction à Magog seulement.

Trois facultés affaiblies par jour

M. Roy applaudit ces statistiques en général, mais il digère moins bien les chiffres concernant l’alcool au volant. Le nombre de cas demeure stable en 2010 et 2011 avec environ 1100 arrestations, ce qui est immense avec une moyenne de trois par jour. Le nombre de facultés affaiblies au volant progresse sans cesse depuis cinq ans. «Les messages de sensibilisation ne passent malheureusement pas et les projections pour la fin de 2012 sont encore à la hausse», déplore-t-il.

Organisations: Régie de police

Lieux géographiques: Memphrémagog, Magog, Canton d’Orford

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires