Boréalis en quête de «porteurs de mémoire»

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Boréalis a lancé mardi un appel à la population. C’est que le centre d’interprétation en pâtes et papiers est à la recherche de familles ayant travaillé dans l’industrie forestière afin de monter sa prochaine exposition temporaire.

Valérie Bourgeois, directrice de Boréalis, entourée de Francesca Désilets, Simon Rodrigue, Nancy Kukovica, directrice de la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières, et Élise-Laurence Pauzé-Guay, coordonnatrice du projet. Photo, Marie-Eve Alarie

Générations: Quand le papier est une histoire de famille! devrait remplacer l’actuelle exposition temporaire de Boréalis au printemps 2013. Cette exposition relatera les expériences et les souvenirs de familles du Québec qui ont œuvré dans l’industrie forestière de génération en génération.

«On cherche des familles de bûcherons, de draveurs, de patrons, de papetiers, etc. On veut savoir comment le métier s’est transmis aux autres générations. Par choix ou par obligation? Mais on veut que ça reste des histoires très humaines. Quand on a monté l’exposition permanente de Boréalis, leur passion, quand ils nous racontaient leur quotidien, nous a tous frappés! C’est pourquoi on revient à la charge», explique Valérie Bourgeois, directrice de Boréalis.

De la Mauricie à l’Abitibi

Une équipe composée du vidéaste Simon Rodrigue et de l’ethnologue Francesca Désilets sillonnera le Saguenay-Lac-St-Jean, l’Abitibi-Témiscamingue, l’Estrie, le Centre-du-Québec et la Mauricie pour rencontrer les «porteurs de mémoire» identifiés.

«Ce sont des hommes qui ont travaillé dans l’ombre toute leur vie et qui sont des piliers de notre mémoire collective. On veut sauvegarder leur histoire. On aurait besoin d’un minimum de cinq témoignages», précise Mme Bourgeois.

L’équipe de Boréalis recherche également d’autres items pour appuyer ces témoignages, tels que des photographies anciennes, des livres, des extraits vidéo et d’autres objets liés aux pâtes et papiers.

Les personnes intéressées à la démarche doivent communiquer avec Élise-Laurence Pauzé-Guay au 819-372-4614 poste 5183, par courriel au 2pauze-guay@v3r.net ou par courrier au 200, rue des Draveurs, C.P. 368, Trois-Rivières (Québec), G9A 5H3.

Les entrevues seront réalisées au cours de l’été.

Par Marie-Eve Alarie

Lieux géographiques: Québec, Mauricie, Rue des Draveurs Trois-Rivières

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires